Le président de la Région Normandie s’est rendu à Bruxelles pour rencontrer plusieurs responsables européens

En dépit de certaines restrictions d’accès aux institutions européennes en raison de la crise sanitaire actuelle, le président Hervé Morin a pu rencontrer mardi 13 octobre les Commissaires européens Elisa Ferreira (politique régionale) et Thierry Breton (marché intérieur), les eurodéputés Younous Omarjee, Président de la commission Développement régional du Parlement européen et François-Xavier Bellamy, rapporteur permanent pour les relations avec le Royaume-Uni au sein de la Commission pêche du Parlement européen, ainsi que deux hauts fonctionnaires de la Commission européenne : le Directeur général de la direction générale agriculture et développement rural, Wolfgang Burtscher, et la Directrice générale adjointe de la direction générale en charge de l’action climatique, Clara de la Torre.

A quelques mois du démarrage d’une nouvelle programmation des fonds européens et de la mise en place du plan de relance européen, qui va permettre l’octroi d’enveloppes financières supplémentaires aux régions, ces rencontres ont permis de faire le point sur l’avancée des négociations européennes sur les différents projets de textes réglementaires qui définissent les conditions d’utilisation de ces futurs fonds. Hervé Morin a mis en avant lors de ces entretiens certaines des préoccupations et priorités normandes relatives notamment au futur fonds pour la transition juste, destiné à accompagner certains territoires dans leur transition climatique. Le climat, et plus précisément les travaux du GIEC normand, ont aussi été au cœur de l’entretien avec la direction générale en charge de l’action climatique de la Commission, qui a annoncé la prochaine mise en place d’un « Pacte européen pour le climat », dans lequel les actions mises en place par les collectivités locales européennes trouveront une résonance à l’échelle européenne.

Le développement d’une filière de l’hydrogène en Normandie, qui doit permettre de diminuer l’utilisation des combustibles fossiles dans certains procédés industriels et dans les transports, a suscité l’intérêt de la DG CLIMA ainsi que du Commissaire européen Thierry Breton, en charge de la nouvelle stratégie industrielle européenne. Enfin, le Brexit, et plus précisément l’issue des négociations encore en cours entre Européens et Britanniques sur la pêche, source d’inquiétude pour les pêcheurs normands, ont été abordés avec l’eurodéputé en charge de ce sujet au sein de la Commission pêche du Parlement européen : un mois après la venue en Normandie du Commissaire européen Sinkevicius, la Région Normandie reste très mobilisée.