La Commission a adopté deux nouvelles stratégies pour la mise en œuvre du Pacte vert pour l’Europe

Le 20 mai 2020, la Commission européenne a adopté deux nouvelles stratégies qui présentent des objectifs à l’horizon 2030 pour enrayer l'appauvrissement de la biodiversité et inverser ce phénomène en transformant nos systèmes alimentaires, deux des engagements du Pacte vert pour l’Europe, dont les grandes lignes ont été publiées en décembre 2019.

Les deux stratégies proposent ainsi plusieurs mesures pour renforcer les liens entre nature, agriculteurs, entreprises et consommateurs tout en soutenant la relance économique.

La nouvelle « Stratégie en faveur de la biodiversité », qui fait suite à celle de 2011, a notamment pour objectif que 30 % des terres, ainsi que des mers européennes deviennent des zones protégées d’ici 2030. Actuellement, 26 % des terres et seulement 11 % des mers ont ce statut.  Elle propose également de nouvelles actions pour contrer les principaux facteurs de l’appauvrissement de la biodiversité en Europe :

  • restaurer les écosystèmes et les cours d'eau dégradés ;
  • contribuer à la conservation des habitats et des espèces protégés ;
  • ramener et protéger les pollinisateurs sur les terres agricoles ;
  • réduire la pollution, rendre les villes plus écologiques ;
  • renforcer l'agriculture biologique ;
  • et améliorer l’état des forêts européennes.

La Commission s’engage à ce que 20 milliards € par an soient débloqués pour sa mise en œuvre, notamment à travers la politique agricole commune, les fonds de la politique de cohésion, Horizon Europe, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, et le programme LIFE destiné à la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement.

La seconde stratégie, intitulée « de la ferme à la fourchette » vise à rendre notre système alimentaire plus durable. Elle propose 27 actions pour en améliorer l'empreinte climatique d’ici 2030, notamment :

  • une réduction de l’utilisation des pesticides chimiques de 50 % ;
  • une réduction de 20 % de l’utilisation des engrais chimiques ;
  • affecter 25%des terres agricoles de l’UE à l’agriculture biologique(contre 8% aujourd’hui);
  • une réduction de 50 % de la vente d'antibiotiques utilisés lors de l'élevage des animaux ;
  • des mesures pour améliorer l’information aux consommateurs.

La Commission souligne que la mise en œuvre de ces actions sera soutenue par la politique agricole commune.

Les objectifs fixés par ces deux nouvelles stratégies seront inscrits dans un nouveau cadre législatif contraignant qui sera proposé en 2021.

Pour plus d’informations :

Stratégie en faveur de la biodiversité : https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/communication-annex-eu-biodiversity-strategy-2030_fr.pdf

Stratégie de la ferme à la fourchette pour un système alimentaire durable : https://ec.europa.eu/transparency/regdoc/rep/1/2020/FR/COM-2020-381-F1-FR-MAIN-PART-1.PDF