• A-
  • /
  • A+
normandie.fr

La Région intervient à Bruxelles pour présenter la mobilisation normande sur la mobilité hydrogène

Cette année encore, la Normandie s’est mobilisée cet automne pour présenter une bonne pratique régionale dans le cadre de l’édition 2017 de la Semaine européenne des Régions et des Villes. Organisée depuis 2003 à Bruxelles, cette Semaine, plus connue sous le nom d’ « Open Days », constitue le principal évènement dédié aux collectivités locales européennes. Y participer offre donc une opportunité intéressante pour faire connaître une bonne pratique locale à un public international ainsi qu’aux institutions européennes.

 

Après la « Silver Normandie » en 2015 et la présentation d’un projet Erasmus+ d’échange de bonnes pratiques en matière de formation aux EMR (énergies marines renouvelables) en 2016, la Région Normandie – représentée par Mathilde Belhache, chargée de mission hydrogène auprès de la Direction Energie Environnement Développement Durable (DEDD) du Conseil régional - était présente cette année pour témoigner de la mobilisation normande pour soutenir la filière hydrogène. Sa présentation s’est concentrée sur le projet EAS-HyMob, soutenu financièrement par le programme européen MIE (Mécanisme d’Interconnexion en Europe), et dont l’objectif est de déployer sur l’ensemble du territoire normand un réseau de 15 stations de recharge et une flotte de véhicules hydrogènes. C’est par exemple via ce projet qu’a été financée l’installation d’une station de recherche hydrogène à Rouen  en septembre 2017.

 

La  présentation de Mathilde s’est inscrite dans le cadre d’un séminaire sur la résilience des territoires organisé en partenariat entre la Normandie et les collectivités européennes suivantes :

  • les régions espagnoles de Castilla y Léon et des Asturies ;
  • la ville de Trondheim en Norvège ;
  • l’association des collectivités de l’Est de l’Angleterre ;
  • la région polonaise de Warmińsko-Mazurskie ;
  • la ville portugaise de  Vila Nova de Famalicao ;
  • la région suédoise du Västra Götaland ;
  • la province norvégienne du Hordaland.

 

Les différents intervenants ont présenté les solutions locales développées sur leurs territoires pour faire face aux nouveaux enjeux liés au changement climatique et à la nécessité d’entamer une transition énergétique vers une société décarbonée, en lien avec les objectifs européens pour lutter contre le changement climatique et respecter les Accords de Paris sur le climat.

 

Les objectifs européens de lutte contre le changement climatique

Lors du Conseil européen d’octobre 2014, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE ont adopté un nouveau cadre d’action européen en matière de climat et d’énergie qui repose sur 3 objectifs à atteindre d’ici 2030 : diminuer d’au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport aux niveaux de 1990 ; porter à au moins 27% la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen ; diminuer d’au moins 27% la consommation énergétique européenne.

 

Ce « cadre énergie-climat 2030 » entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et prendra la relève du premier « cadre énergie-climat » européen et ses 3 objectifs à atteindre d’ici 2020 : réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport aux niveaux de 1990 ; porter à 20% la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen ; diminuer de 20% la consommation énergétique européenne.

 

Ce séminaire Open Days a été suivi d’échanges intéressants, notamment avec la province du Hordaland qui  soutient le développement d’une filière de ferries électriques et avec laquelle la Région Normandie entretient déjà des liens forts sur des sujets comme le sport ou l’éducation.

 

Pour plus d’informations sur le projet EAS-HyMob : http://eashymob.normandie.fr/fr