Temps d'échange sur l'Europe ouvert à tous, transparent, non partisan et participatif, cette consultation donne la priorité à l'expression citoyenne et à sa restitution. Quelles sont vos attentes et vos déceptions, vos propositions et vos souhaits, ce qui vous plaît et ce qui vous plaît moins dans l'Union européenne aujourd'hui ? Quelle est votre Europe ? Exprimez-vous.

Cette initiative de l’Etat français, exercice interactif sans précédent, se déroule simultanément dans 27 des États membres de l’Union européenne d’avril à novembre.

Elle répond au constat suivant, partagé par les 26 autres Etats membres de l’UE : « Sentiment d’une déconnexion entre les populations et les décisions prises à Bruxelles. Beaucoup d’Européens se sentent insuffisamment associés aux décisions qui les concernent. »

Ainsi, ces consultations ont pour ambition de recueillir les attentes, les craintes, les souhaits, les espoirs mais aussi les propositions des Françaises et des Français en matière européenne. Elles pourront prendre différentes formes dans chacun des Etats membres.

Présentation de ce qu’est une consultation citoyenne sur l’Europe en France

Plusieurs moyens pour vous exprimer vous sont proposés :

Vous pouvez individuellement répondre à la consultation en ligne sur le futur de l’Europe : répondez aux 12 questions préparées par 96 citoyens européens issus des 27 Etats membres.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, organiser une consultation citoyenne sur l’Europe, les demandes de labellisation peuvent être faites sur le site internet dédié, ou par courriel à l’adresse : consultations.citoyennes@diplomatie.gouv.fr

En Normandie, de nombreuses consultations se sont déjà tenues ou sont planifiées jusqu’à fin octobre : Carte des consultations (en bas de page)

 

Publiques, les contributions sont restituées en toute transparence sur le site www.quelleestvotreeurope.fr

Elles alimenteront une synthèse européenne qui sera officiellement remise aux chefs d’Etat et de gouvernement à l’occasion du Conseil européen qui les rassemblera en décembre 2018. Elles permettront de faire émerger des propositions qui pourront inspirer le travail législatif des institutions

Dossier-de-presse-Consultations-Citoyennes-Europe