• A-
  • /
  • A+
normandie.fr

Lancement du débat sur l’avenir des financements européens pour la recherche et l’innovation

La Commission européenne a organisé le 3 juillet 2017 à Bruxelles une grande conférence sur l’avenir de la recherche et de l’innovation en Europe. Cette conférence a surtout été l’occasion de lancer la réflexion autour du programme qui succédera à Horizon 2020 au cours de la prochaine période de programmation 2021-2027. Ou, pour reprendre les termes employés par le Commissaire européen à la recherche et à l’innovation, Carlos Moedas, en conclusion de la conférence : « Les discussions sur l’avenir d’Horizon 2020 commencent maintenant ! ».

 

Cette réflexion se fondera sur le rapport final du groupe d’experts de haut niveau mis en place par la Commission européenne en septembre 2016 pour l’aider sur ce sujet. Présidé par Pascal Lamy, ancien Directeur Général de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et ancien Commissaire européen au commerce, ce groupe d’experts européens a formulé 11 recommandations qui ont été dévoilées lors de la conférence du 3 juillet :

  1. Faire de la recherche et de l’innovation l’une des priorités des budgets de l’UE et des Etats membres, ce qui devrait se traduire par un doublement du budget du programme qui succèdera à Horizon 2020 (soit un budget compris entre 120 et 160 milliards €) 
  2.  Doter l’UE d’une véritable politique de soutien à l’innovation, génératrice de futurs marchés 
  3. Mettre l’accent sur l’éducation et la formation adaptée aux exigences et besoins futurs 
  4. Concevoir un programme européen de soutien à la recherche et à l’innovation capable de générer des résultats tangibles et des solutions innovantes accessibles aux citoyens européens 
  5. Adopter une approche centrée sur de grandes « missions » pour relever les défis de société auxquels l’UE fait face, l’objectif étant de mobiliser la communauté des chercheurs, des innovateurs et des autres parties prenantes autour de ces grandes « missions » 
  6. Rationaliser le paysage européen des financements dédiés à la recherche et à l’innovation et améliorer les synergies avec d’autres sources de financements européens comme les Fonds structurels (notamment FEDER<p>Fonds européen de développement régional</p> et FEADER<p>Fonds européen agricole pour le développement rural</p> )
  7. S’inscrire dans une démarche de simplification continue des procédures administratives 
  8. Impliquer les citoyens dans la co-définition et la co-création du futur programme 
  9. Améliorer la coordination entre  les investissements nationaux et européens en matière de recherche et d’innovation afin d’éviter les redondances et assurer que l’UE finance des projets qui présentent une véritable valeur ajoutée européenne 
  10. Mettre  la coopération internationale avec les pays tiers – principalement le Royaume-Uni, qui bénéficie aujourd’hui de plus de 20% des subventions accordées via Horizon 2020 - au cœur du futur programme-cadre européen de recherche et d’innovation
  11. Renforcer la communication sur l’impact et les résultats des projets européens afin de  promouvoir la recherche et l’innovation européennes auprès du plus grand nombre

 

Comme le montrent ces recommandations, le groupe d’experts de haut niveau présidé par Pascal Lamy a souhaité faire passer un message clair : dans le débat actuel autour du futur budget européen et dans le contexte du Brexit, investir massivement dans la recherche et l’innovation est indispensable pour bâtir un avenir positif pour l’UE dans un monde globalisé où le succès dépend toujours plus de la capacité à générer des connaissances et en faire bon usage.

 

Sur la base de ces recommandations et des résultats d’une consultation publique des parties prenantes qui devrait être lancée sous peu, la Commission européenne présentera ses propositions législatives en vue de créer ce futur programme à l’été 2018. Ces propositions devront ensuite être adoptées par le Parlement européen et le Conseil de l’UE d’ici fin 2020.