La perspective du BREXIT commence à se traduire très concrètement au niveau européen. Dans le domaine des transports, un sujet d’actualité lié à la sortie du Royaume Uni de l’UE concerne la modification des corridors de transports européens afin de pouvoir maintenir et développer les échanges entre l’UE 27 et l’Irlande (sans transiter par le Royaume Uni).

En premier lieu, la Commission européenne a publié le 1er août dernier une proposition de règlement visant à adapter dès 2019 le tracé du corridor « Mer du Nord – Méditerranée » du Réseau Transeuropéen de Transports (RTE-T), en prévision d’un BREXIT sans accord au terme de la période de négociations. Cette proposition a fait l’objet d’une vive réaction et d’une forte mobilisation des acteurs portuaires (Union des Ports Français, HAROPA, Ports Normands Associés), du gouvernement français et des Régions (Bretagne, Hauts de France, Normandie) auprès des institutions européennes. En effet, la Commission européenne propose un nouveau tracé des liaisons maritimes, allant de l’Irlande jusqu’aux ports de la rangée nord (Zeebrugge, Anvers, Rotterdam) sans passer par les ports français. Le Président de la Région Normandie, M. Hervé Morin, s’est mobilisé auprès de la Commissaire européenne en charge des transports contre cette proposition, susceptible d’impacter fortement le territoire normand. En effet, les liens commerciaux entre l’Irlande et les ports normands -notamment le port de Cherbourg-  sont anciens et importants en termes de trafic. Cette mobilisation devrait conduire à la Commission européenne à revoir sa copie dans les prochaines semaines.

Concomitamment, s’ouvrent les négociations interinstitutionnelles sur le Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe post 2020, qui définit sur les tracés des différents corridors de transports européens jusqu’en 2027. La Région Normandie a soutenu les amendements proposés par l’Union des Ports Français (UPF) aux députés européens. L’UPF souhaite que l’Irlande soit raccordée à la côte Atlantique dans le cadre du corridor  Atlantique et dans le cadre du corridor Mer du Nord – Méditerranée via une liaison « Shannon Foynes – Dublin – Rosslare - Waterford – Cork – Brest – Roscoff- Cherbourg – Caen  - Le Havre – Rouen - Paris”. Plusieurs députés européens ont repris et déposés ces propositions d’amendements qui seront débattues le 25 octobre prochain en Commission Transports du Parlement européen.

Pour en savoir plus : https://ec.europa.eu/commission/publications/connecting-europe-facility-digital-europe-and-space-programmes_fr